Nouvelles publications 2016

3  nouveaux articles ont été publiés et sont mis en ligne sur notre site à la page Publications  

- une expérimentation de l'effet attractif de la repasse à Gorgebleue sur d'autres espèces : De la Hera I., Fontanilles P., Delalande L., Glad A., Sarraude T., 2017. Attraction of other species by bluethroat Lusscinia svecica song playback during autumn migration: an experimental test using bird-ringing data. Ardeola 64(1), 2017, 91-99.

- le bilan du camp de baguage 2015: Fourcade J.M., Fontanilles P., Brongo M., Sourdrille K., 2016. Bilan 2015 du camp de baguage des barthes de la Nive (Pyrénées-Atlantiques).Barthes de l’Urdains, Bayonne.  Le Casseur d’os, 16: 46-53.

 - l'exploitation de données STOC capture sur un site forestier qui a fortement évolué en 5 années : Fontanilles P., Van Acker B., 2016. Avifaune nicheuse d'une jeune forêt de plaine du pays basque: paramètres démographiques dans le cadre d'une évolution rapide du milieu. Le Casseur d’os, 16: 68-86.

Râle des genêts

Le Râle des genêts, Crex crex, est une espèce protégée en France et menacée, classée « En danger » sur la liste rouge des espèces du territoire. 

Un individu a été observé à Villefranque, dans la partie fauchée sèche de la roselière, le 17/9 (obs Philippe Fontanilles) et un autre le 14/9  (obs de Joan Castello).

Campagne de baguage 2016


La campagne de baguage 2016 de l'association OISO a démarré sur les barthes de la Nive depuis le 15/8 et se poursuivra jusqu'au 17/9.
Elle vise cette année à mieux connaitre l'usage fait par les migrateurs des zones cultivées en complément des roselières toujours suivies.




Portes ouvertes

Vous pouvez nous rejoindre à l'occasion des journées portes ouvertes, organisées avec la Plaine d'Ansot les 4 et 17 septembre 
à voir à http://ansot.bayonne.fr/1111-agenda.html pour s'incrire. Places limitées.

A bientôt

Campagne de baguage 2016


La campagne de baguage 2016 de l'association OISO a démarré sur les barthes de la Nive depuis le 15/8 et se poursuivra jusqu'au 17/9.
Elle vise cette année à mieux connaitre l'usage fait par les migrateurs des zones cultivées en complément des roselières toujours suivies.